Pathologies

L'angine de poitrine ou angor

L’angine de poitrine ou angor est une douleur généralement au niveau de la poitrine côté gauche qui signale une souffrance du cœur, c'est-à-dire un « manque d’oxygène ». Généralement,  c’est dû au fait que les artères coronaires, qui alimentent le muscle cardiaque se « bouchent » partiellement à cause de la formation lente d’une plaque d’athérome.

L’angor correspond généralement à une première alerte cardiaque. C’est une maladie sérieuse qu’il faut explorer et qui nécessite souvent un traitement médical au long cours et le respect de certaines règles d’hygiène de vie.

La plaque d’athérome est un dépôt principalement de graisses qui se dépose petit à petit au niveau de la paroi des artères qui finissent par s’obstruer.
Les facteurs qui favorisent son apparition sont bien connus. Trop de cholestérol (hypercholesterolémie), le tabac, l’obésité et la sédentarité sont les principaux coupables mais il faut rajouter à cette liste l’alcool, le diabète et l’hypertension.

Traitement

Parmi les médicaments généralement préconisés, les « dérivés nitrés » sont utiles pour prévenir et réduire la fréquence et l’intensité de ces épisodes douloureux chez les patients atteints d’angine de poitrine chronique.
Les dérivés nitrés relâchent les artères coronaires et les veines de la circulation générale. Quand il y a relâchement de ces veines, une moins grande quantité de sang retourne au cœur, une grande partie restant dans les veines élargies, ce qui facilite le travail cardiaque. Quand il y a relâchement des artères coronaires, l’apport de sang vers le muscle cardiaque est plus grand.