Pathologies

Rhinite et conjonctivite allergiques

Nez bouché, éternuements, yeux gonflés… sont les principales manifestations de la rhinite et de la conjonctivite allergiques.

Nez bouché, écoulements et éternuements

La rhinite allergique est une inflammation des muqueuses nasales. Elle est provoquée par des substances que le corps considère, à tort, comme nocives. Il s’agit le plus souvent du pollen (dans le cas du rhume des foins), des acariens, des poils d’animaux domestiques ou encore de moisissures.

Au contact de ces substances allergènes, une réaction immunitaire se déclenche, générant les symptômes courants de l’allergie: nez bouché, écoulement nasal, salves d’éternuements.

Irritation et démangeaison des yeux

La rhinite allergique est souvent accompagnée d’irritation de la gorge et des yeux, voire, dans le cas du rhume des foins, d’une conjonctivite allergique. Les paupières sont gonflées, les yeux sont rouges et larmoyants.

Rhinite et conjonctivites allergiques: quels traitements?

 

  • La première solution consiste à réduire le contact avec les substances allergènes, quand cela est possible. Adopter une literie en tissus synthétiques, aspirer régulièrement le sol et le matelas, laver les draps à 60° et aérer fréquemment peut réduire la présence d’acariens par exemple.
  • Des solutions médicamenteuses anti-inflammatoires existent également. Un premier groupe sont les antihistaminiques, car elles bloquent la libération d’histamine, l’une des substances responsables de la réaction allergique. Ces médicaments peuvent être administrés par voie orale, sous forme de gouttes pour les yeux ou par spray nasal.
  • A côté de ce groupe on dispose aussi des sprays nasaux à base de corticoïdes pour réduire l’inflammation: après quelques jours, le nez se débouche et les écoulements diminuent. Ils ne doivent cependant pas être utilisés chroniquement.

 

Inflammation: réaction de défense de l’organisme suite à une agression qui provoque rougeur, chaleur et gonflement.