Pathologies

Arthrose: une dégénérescence des articulations

L’arthrose est une maladie articulaire liée à l’âge. D’évolution lente, elle est à l’origine de douleurs et d’une perte de mobilité parfois importante.

L’arthrose est une maladie des articulations très fréquente. Elle affecte 15% de la population mondiale mais le risque d’être touché augmente avec l’âge: environ 40% des plus de 65 ans sont concernés (1).

Qu’est-ce que l’arthrose?

À l’extrémité de nos os, le cartilage articulaire amortit les chocs et permet aux deux os de glisser l’un sur l’autre. L’arthrose se caractérise par une destruction de ce cartilage. Dans les stades plus avancés, les autres structures de l’articulation, et notamment de l’os se trouvant sous le cartilage, sont également altérées.
Les articulations touchées peuvent aussi être le siège d’une inflammation causant dans l’articulation les caractéristiques suivantes : un gonflement localisé , une rougeur locale , douleur locale et de la chaleur locale...

Douleur et perte de mobilité


L’arthrose évolue lentement. Au fur et à mesure que le cartilage se détériore et que les structures avoisinantes sont touchées, l’articulation devient moins mobile, ce qui peut limiter les mouvements. Les douleurs de l’arthrose sont typiquement favorisées par l’utilisation de l’articulation (douleur à la marche par exemple pour l’arthrose de la hanche) et améliorées par le repos.

Les articulations les plus touchées

De nombreux types d’articulations peuvent être touchés:

  • de grosses articulations comme celles de la hanche ou du genou,
  • de petites articulations très mobiles comme celles des doigts,
  • des articulations peu mobiles mais fondamentales comme celles des vertèbres.

Quels sont les traitements?

Différentes mesures peuvent permettre de récupérer de la mobilité et de diminuer la douleur:

  • une adaptation du mode de vie, perdre du poids en cas de surcharge pondérale par exemple,
  • des appareils qui soutiennent l’articulation comme le port d’orthèses ou braces,
  • la limitation des mouvements répétitifs qui favorisent le développement de l’arthrose,
  • la kinésithérapie,
  • les antidouleurs, ou les anti-inflammatoires
  • les injections dans l’articulation soit de médicaments anti-inflammatoires (cortisone), soit de produits aux qualités lubrifiantes (acide hyaluronique),
  • certaines molécules comme le sulfate de glucosamine auraient montré un effet protecteur des articulations à long terme,
  • en dernier recours, les traitements chirurgicaux, notamment le remplacement de l’articulation par une prothèse.

***Sources***
(1) Yves Henrotin, Marc Marty, Thierry Appelboom, Bernard Avouac, Francis Berenbaum, Valérie Briole, Patrick Djian, Maxim Dougados, Romain Forestier, Stéphane Genevay, Michel Lequesne, Emmanuel Maheu, Serge Poiraudeau, François Rannou, Pascal Richette, Tim Spector, Jean-Emile Dubuc, Xavier Chevalier, au nom de la section Arthrose de la Société Française de Rhumatologie. Traduction française des recommandations de l’Osteoarthritis Research Society International (OARSI) sur la prise en charge de la gonarthrose et de la coxarthrose. Revue du Rhumatisme 76 (2009) 279–288.

***Définition***
Orthèse: des appareils qui soutiennent l’articulation et permettent dès lors de récupérer de la mobilité.